artmann@free.fr 

retour liste exposants 100px

Voyager 1 quitte en septembre 2012 notre Système solaire. Lancée en 1977, la sonde américaine serait le premier objet «humain» à pénétrer dans l‘espace interstellaire.
Les premières molécules de la vie se forment naturellement dans les comètes : 
c‘est ce que suggèrent des travaux menés par une équipe de scientifiques franco-allemande publiés en mars 2012. Au croisement de la chimie, de la biologie, et de l‘astrophysique, ces travaux soutiennent la thèse selon laquelle les briques élémentaires de la vie ne sont pas apparues sur Terre mais dans l‘espace.

Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l’onde,
Tu sillonnes gaiement l’immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
Va te purifier dans l’air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l’existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse
S’élancer vers les champs lumineux et sereins ;

Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes !

Extrait d‘un poème dans «Spleen et Idéal» de Charles Baudelaire